Quel chiffre d’affaires pour l’ARS 2021 ?

98

Notre auteur invité Daniel Rahaus a rapporté la distribution injuste de l’argent de la télévision dimanche. Hier, la clé de distribution de l’argent TV a été présentée à partir de la saison 2021/22. Le Comité exécutif du LDF, composé de neuf membres, a convenu de changements fondamentaux. Les quelque 1,1 milliard d’euros par saison sont désormais répartis différemment.

La base est les quatre piliers de la répartition égale, de la performance, des jeunes talents et de l’intérêt. Dans l’ensemble, les décisions aboutissent à un certain nombre de salade. J’espère que la vue d’ensemble du LDF rendra au moins plus clair :

A lire aussi : Qui reçoit l'allocation familiale avec changement de garde ?

La clé de distribution de l’argent TV de 2021/22 à 2024/25, source : LDF Le calcul proportionnel est toujours basé sur environ 1,1 milliard d’euros par saison. Au cours de la saison 2021/22, chaque joueur de la Bundesliga recevra 24,7 millions d’euros via le pilier « Distribution égale ». Chaque deuxième division reçoit 6,9 millions d’euros.

A lire aussi : Quelle est la meilleure méthode de garde en cas de divorce ?

Le pilier « Performance » se compose de trois composantes :

1. classement cinq ans « séparés » (saisons 2021/2022, 2022/ 23:24 .5 pour cent et saisons 2023/24, 2024/ 25:23 pour cent), qui est le plus fortement pondéré pour la saison la plus récente (5:4:3:2:1)

2. Tableau quinquennal « continu » (17 et 19 pour cent respectivement) : ici les sept premiers clubs reçoivent la même part

3. tableau « continu » moins pertinent sur 10 ans (0,5 et 1 pour cent)

pilier « Performance », Source : LDF Avec l’aide du nouveau et troisième pilier « Progéniture », le déploiement et l’entraînement des joueurs bandés U23 seront récompensés dès la saison prochaine. Les joueurs de l’étranger doivent avoir été enregistrés au plus tard 15 ans pour être considérés comme un joueur local.

À mon avis, cette règle pourrait conduire à des transferts encore plus douteux dans le domaine de la jeunesse. C’est précisément à partir de ce pilier, même si elle en génère relativement peu de recettes, que l’Union sera utilisée pour générer relativement peu de recettes à peine obtenir de l’argent. Le club compte actuellement le moins de joueurs locaux dans la Bundesliga. Peut-être que les U23 manquants prendront leur vengeance une fois de plus.

Le pilier, qui distribue les montants les plus faibles, est appelé « intérêt ». La mesure du LDF fait référence à l’analyse du marché Allensbach et des médias publicitaires dans l’Union, qui se classe juste au 20e rang parmi les 36 clubs professionnels derrière certaines équipes de deuxième division. Ceci est contraire à l’approche de notre auteur invité Daniel Rahaus, qui, dans son analyse, a fait référence aux gammes TV.

Intéressant. pic.twitter.com/O9VIULCwxA

— julian (@bimbeshausen) 7 décembre 2020

Comme l’a dit Teve-Daniel dans le podcast, les changements peuvent être ventilés par le fait que les clubs réussis continuent d’être favorisés et que les autres clubs deviennent encore trop peu. Cependant, l’écart s’est quelque peu rétréci : « Probablement quelque chose d’autre pas réaliste pour le moment et dans l’institution non plus.

 » Nouveau dans le blog : « Nouvelle distribution d’argent TV à partir de 2021 ? Sur mon cul ! » @tim_ecksteen et @MaikKrue sur la « nouvelle » distribution de l’argent télévisé publié hier. Spoiler : Nous ne sommes pas ravis. https://t.co/v29PKHEt9n #DFL #TVGeld #Bundesliga Pic.twitter.com/PA3NSJVZAJ

— Millernton (@MillernTon) 8 décembre 2020

Dans l’ ensemble, la répartition n’est certainement pas devenue plus juste et plus équitable. De plus, la « propagation » n’est pas susceptible de diminuer, comme le prétend Christian Seifert, PDG du LDF. Apparemment, cependant, la principale préoccupation était que le plus grand nombre possible de clubs survivent aux effets (financiers) de la pandémie.

Par conséquent, la solution est probablement la plus sensée pour le moment, comme Sebastian l’a ajouté dans le podcast. Il s’agit d’atténuer les dégâts, de faire survivre autant de clubs que possible. L’attractivité de la ligue, cependant, ne sera ni renforcée ni la concurrence plus équilibré.

Urs Fischer a prolongé son contrat

Union a eu aujourd’hui une surprise très spéciale dans le calendrier de l’Avent : Urs Fischer et son entraîneur adjoint Markus Hoffmann ont prolongé leurs contrats. Cependant, Union n’a rien trahi au sujet de la durée du contrat. Je pense que nous pouvons tous vivre assez bien avec ça. L’essentiel est que l’entraîneur suisse à succès reste à la fin. Dans ce contexte, la ZR spécule sur une maturité au-delà de 2022.

✍️ Nous attendons avec impatience les prochaines années, Urs et Hoffi ! Aller au message 👉 https://t.co/jDTVUGAuxj#fcunion pic.twitter.com/UShex8Hylc

— 1er FC Union Berlin (@fcunion) 8 décembre 2020

  • Sückerli ! Entraîneur Urs Fischer prolongé chez Union (courrier)
  • Union Berlin s’étend avec l’entraîneur Fischer (Morgenpost)
  • Syndicat prolonge le contrat avec l’entraîneur Urs Fischer (RBB)

Plus Reportages des médias :

  • Les coéquipiers reddition Nutella frorzeli avec Kruse (BZ)
  • Pour éviter la contagion — Union d (r) se réveille devant les autographes (BZ)
  • 1. Union FC : Urs Fischer cherche un remplacement de Kruse (BerlinerZeitung)