Comment développer l’agilité en entreprise ?

258

Il est dans l’intérêt de l’entreprise de s’adapter à son environnement, aux besoins changeants et capricieux des consommateurs, aux nouvelles valeurs…tout un enjeu. Devenir agile pour une entreprise peut être considéré comme la seule alternative pour survivre face à la concurrence. S’adapter au rythme des changements est le maître-mot de l’agilité, mais il y a toute une méthode, tout un état d’esprit, voire toute une philosophie derrière.

L’agilité au sens de l’entreprise : toute une culture

Les termes Scrum, management agile, méthode Kanban ou encore Design Thinking retentissent-ils dans votre esprit quand vous entendez agilité ou agile ? Si c’est le cas, c’est que vous y êtes presque en ce qui concerne l’agilité en entreprise. Sauf que ces termes font surtout référence à des méthodes et des pratiques. La notion d’agilité est avant un état d’esprit, une valeur à adopter et à inculquer à tous les niveaux.

A lire aussi : Les raisons de faire une recherche d’emploi sur les sites de recrutement

Elle doit se refléter chez tous les collaborateurs, dans les méthodes de travail, dans toute la structure organisationnelle. L’agilité à l’échelle de l’entreprise a beaucoup à avoir avec sa capacité à s’adapter à son environnement, quitte à revoir ses plans, voire son modèle économique. Pour l’entreprise, l’enjeu de l’agilité est plus crucial, car il en va de son avenir même. Une entreprise agile est à même d’adopter de nouvelles stratégies dans un délai très court.

L’intérêt de développer l’agilité d’une entreprise

Il n’est presque pas utile de parler des avantages d’une entreprise à devenir agile. Le fait est que bon nombre d’organisations, développer l’agilité est une nécessité. Depuis longtemps, on n’en est plus aux modèles économiques des entreprises des Trente Glorieuses. Le mode de consommation, les besoins ainsi que les mentalités et les habitudes ont fortement évolué au fil des ans. Et les changements continuent à avoir lieu.

A voir aussi : Pourquoi une baisse du chiffre d'affaire ?

Aux questions relatives à la satisfaction client et aux performances de l’entreprise s’ajoutent d’autres enjeux très importants comme la préservation de l’environnement. Le risque auquel une entreprise qui n’est pas capable de s’adapter, une entreprise qui n’est pas agile, s’expose est celle de la disparition. Le fait est que pendant que cette entreprise reste engluée dans des situations difficiles, d’autres trouvent la parade, ou se donnent au moins la chance d’en trouver une, en devenant agile.

La démarche à suivre pour rendre agile son entreprise

Développer l’agilité de l’entreprise part généralement de l’initiative du chef d’entreprise et/ou de ses dirigeants. Devenir agile est une démarche débouchant sur une transformation totale de l’entreprise, de sa culture, de ses valeurs, de son rapport avec ses clients. Le processus de transformation peut être découpé en 3 étapes.

Assimilation des principes et de la culture de l’agilité

Comme évoqué précédemment, l’agilité est avant tout une culture et un état d’esprit. La première étape pour l’adopter au sein de l’entreprise est donc d’en imprégner tous les collaborateurs. Le Manifeste Agile énumère 12 principes. Pour ce qui est de l’agilité de l’entreprise, les principaux principes à retenir sont : la satisfaction client, le travail collaboratif ainsi que l’innovation et la créativité.

Adaptation des principes et méthodes agile

L’agilité n’est pas une moule indéformable et ses principes et valeurs sont en quelque sorte des lignes directrices. Le prochain défi est pour l’entreprise de déterminer les méthodes et pratiques répondant à ses besoins et objectifs propres et correspondant à ses ressources. En somme, il peut y avoir autant de pratiques et de méthodes agiles qu’il y a d’entreprises ou d’équipes. C’est ici que l’entreprise peut s’inspirer des très célèbres Scrum, Kanban ou encore Design Thinking.

Restructurer l’organisation

La souplesse et la réactivité ainsi que l’esprit de collaboration font partie de l’ADN de l’agilité. Cette souplesse doit également se trouver au niveau de l’organisation de l’entreprise. Concrètement, il est souvent utile de gommer les structures hiérarchiques verticales. L’entreprise doit se tourner plus vers du management horizontal. L’entreprise doit également chercher à éliminer tout ce qui est organisation silotée. Ces organisations basées sur un certain individualisme sont tout sauf agile.