Le défibrillateur est-il obligatoire dans les entreprises ?

1936

La vie en entreprise est régie par un grand nombre de règles. Certaines d’entre elles sont liées à l’activité de l’entreprise et sont donc librement adoptées par les dirigeants, afin de préserver les intérêts de la structure. Quelques-unes proviennent des clients et des fournisseurs. L’entreprise se plie également à celles-là pour assurer sa pérennité. Mais, la partie prenante dont les exigences ont force de loi est bien évidemment l’État et à ce titre, les entreprises sont tenues de respecter toutes les exigences émises par le législateur. Concernant l’utilisation de défibrillateur en entreprise, de nombreuses obligations doivent être prises en compte.

L’obligation d’avoir un défibrillateur en entreprise

Les chefs d’entreprise seront généralement confus quant à savoir si la présence d’un défibrillateur est obligatoire sur les lieux de travail. En effet, il n’existe pas d’exigence formellement libellée dans ce sens par rapport à la présence d’un défibrillateur dans les locaux professionnels. Par contre, le chef d’entreprise est obligé de mettre à disposition du personnel tout le matériel de secours nécessaire. Ainsi, il ressort aisément qu’un défibrillateur devra faire partie du matériel requis. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur les facteurs de risques justifiant la nécessité d’avoir un défibrillateur sur les lieux de travail.

A lire en complément : Comment organiser un séminaire réussi : les 3 conseils indispensables

La nécessité de former le personnel à l’utilisation d’un défibrillateur

La gestion d’entreprise est une activité qui demande de procéder fréquemment à des évaluations de risques tant pour le personnel que pour les activités commerciales de l’entreprise. Comme indiqué précédemment, la nécessité de doter l’entreprise d’un défibrillateur sera mise en évidence dès la première évaluation de risques. Mais, faire installer cet équipement ne suffira pas à éliminer le risque. Pour plus d’efficacité, il sera nécessaire de former le personnel à l’emploi de l’appareil et surtout de prévoir qu’un petit nombre d’entre eux suive une formation de sauveteur secouriste. En plus d’être efficace, cette mesure contribuera à la mise en application d’une exigence du Code du travail.

Les avantages de posséder un défibrillateur dans une entreprise

La détention d’un défibrillateur dans une entreprise apporte de nombreux avantages tout en garantissant la sécurité et la santé du personnel. Tout d’abord, cela permet de prendre rapidement en charge un accident cardiaque qui peut survenir brusquement sans prévenir, particulièrement chez les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires. Effectivement, l’utilisation immédiate d’un défibrillateur est vitale dans ces cas-là pour sauver la vie du patient.

A lire également : Réussir un projet

Le simple fait de posséder un défibrillateur renforce l’image positive de l’entreprise auprès des employés ainsi que des clients. Cela montre clairement que l’établissement se soucie de leur bien-être et qu’il prend toutes les dispositions nécessaires pour éviter les accidents.

Doter une entreprise d’un défibrillateur est un gage supplémentaire pour obtenir des marchés publics. De nos jours, cette condition est exigée systématiquement lors des appels d’offres lancés par les administrations publiques ou territoriales et le non-respect entraîne souvent le rejet automatique de la candidature.

Un autre avantage indéniable est celui lié à la responsabilité civile : si jamais il y avait lieu à plainte émanant des victimes ou de leurs familles suite à un décès causé par un arrêt cardiaque faute d’avoir pu bénéficier immédiatement du recours à cet équipement salvateur, alors là encore l’entreprise pourrait être poursuivie pénalement.

Pour finir, vous devez souligner que détenir un DAE (défibrillateur automatisé externe) et former le personnel contribuent à la prévention des accidents cardiaques au travail. Effectivement, plusieurs études ont démontré que les employés qui se sentent en sécurité sur leur lieu de travail sont plus productifs et moins stressés.

L’investissement dans un défibrillateur n’est pas seulement une obligation légale, mais aussi un choix judicieux pour toute entreprise soucieuse du bien-être de ses employés et de sa réputation auprès des clients, ainsi qu’un bon moyen d’optimiser la productivité.

Comment choisir le défibrillateur le plus adapté à son entreprise

Choisir le défibrillateur adapté à son entreprise n’est pas une tâche facile car il existe plusieurs modèles sur le marché. Voici quelques critères de sélection pour vous aider à faire un choix judicieux.

Le premier critère est la simplicité d’utilisation. Le défibrillateur doit être facilement accessible en cas d’urgence et simple à utiliser, même par du personnel non formé. Un équipement complexe peut entraver les gestes rapides des premiers secours, qui sont souvent primordiaux dans les situations d’arrêt cardiaque où chaque seconde compte.

Il faut tenir compte de la taille de l’entreprise. Pour une petite structure, un défibrillateur portable suffit largement tandis que pour une entreprise plus importante avec plusieurs étages ou sites distants, il sera nécessaire de choisir un modèle fixe installable directement dans les locaux professionnels.

Un autre point important est celui du coût. Les prix peuvent varier selon la marque du défibrillateur, ses caractéristiques techniques ainsi que sa durée de vie utile. Pensez à bien considérer l’entretien et la maintenance. Il est recommandé de souscrire à un contrat annuel auprès du fabricant afin qu’il puisse assurer l’ensemble des vérifications nécessaires pour que le matériel soit toujours opérationnel en toutes circonstances.

Il ne faut pas oublier aussi qu’il vaut mieux opter pour un DAE plutôt qu’un DSA (défibrillateur semi-automatique) car ce dernier nécessite une formation plus poussée, réservée aux professionnels de santé. En revanche, le DAE est conçu pour être utilisé par des secouristes non spécialisés.

Choisir son défibrillateur n’est pas une décision à prendre à la légère. Il faut tenir compte de plusieurs critères et surtout privilégier les équipements simples d’utilisation et adaptés aux besoins spécifiques de chaque entreprise. Les investissements dans ce type d’équipement sont toujours rentables sur le long terme en termes de prévention des accidents cardiaques au travail.