Quelle 125 Vitesse max ?

263

Un 125 cm3 est la porte d’entrée vers le monde de la moto. Pourtant, nous dissocions encore ces petites machines des « gros cubes ». Alors, ce sont de vraies motos ?

A découvrir également : Puis-je rouler avec une carte grise barrée ?

Donnez votre avis ci-dessous, et expliquez-le dans les commentaires !

Pour répondre à cette question manichéenne, nous avons participé à une comparaison entre les trois 125 cc du moment : la Yamaha MT-125, la KTM Duke 125 et la Honda CB 125 R. Après une grande journée de conduite, le verdict est tombé.

A lire en complément : Comment bien entretenir sa voiture ?

Oui, les 125 cm3 sont de vraies motos !

Raison #1

Tout d’abord, ils ont tous Vrai bouillies grande moto ! En dehors de leur gabarit, ils sont confondus comme deux gouttes d’eau avec leurs sœurs plus âgées déplacement important. Pas étonnant, que la plupart des motards ont traversé ce jour-là étiré deux doigts pour nous. afin de nous saluer !

KTM Duke 125 & 790

Raison #2

Les petits 125 ne sont pas seulement de grands regards, ils ont aussi le même conception . Réducteurs 5 vitesses, fourches inversées, cadres de périmètre, étriers de frein radiaux, lumières led, pneus larges, ordinateurs et tableaux de bord modernes, bras oscillants en aluminium et refroidissement liquide pour certains… Encore une fois, le régime est commun et seulement les proportions diffèrent.

Sur le guidon d’un 125cm3, on retrouve les sensations de conduite d’une plus grande cylindrée.

Raison n°3

La même observation au niveau du comportement, sensations et instructions d’utilisation sont globalement les mêmes qu’avec une grande cylindrée. Poids et puissance moins. Réglage de l’angle, transfert de masse vers le freinage, contre-direction pour redresser machine… tout est là . D’autre part, l’absence abyssale d’un moteur, tous à brides à 15 chevaux, donne l’impression, pendant les descentes du collier, d’être littéralement jetée sur une roue libre. Inutile de parler de la montée, le régime s’effondre à mesure que la pente s’accentue.

Départ en 125cm3 est plus excitant qu’en vrac 1200 !

Raison #4

Et puis rouler en 125, n’est-ce pas un vrai retour à l’aventure ? Embarquer pour un voyage sera forcément plus mouvementé sur le guidon d’un petit 125, qu’à la tête d’un liners de luxe comme notre grande GT contemporaine. L’esprit de l’évasion qui a participé à la démocratisation de la moto dans les années 60′, n’a-t-il pas été porté par un petit déplacement ? Et pour ceux qui voient le vélo seulement par le prisme de la performance, sachez qu’il y a plusieurs Championnats de vitesse dédié à 125 cm3 ! (pitié que tous les circuits ne sont pas en pente..)

Le 125cm3 ouvre la porte à la buse, frottant les pieds et autres goujons mémorables. Gaffe tout de même aux supports pneumatiques d’origine.

Raison n°5

Enfin, une moto doit être un objet ludique. Et il faut admettre qu’une fois lancé nous avons du plaisir vraiment sur le guidon d’un 125 ! A vous les joies de la mêlée sans crainte, et surtout de l’aspi’ ! Qui nous a en outre permis d’accrocher un bon 140 km/h mètre, en faveur d’une descente… Soyez toujours à fond et jetez-vous dans les courbes sans jamais toucher les freins, de peur de perdre tout l’élan méticuleusement accumulé, est un expérience vraiment grying .

Enfin, peu importe que ces motos privilégient le « conteneur au contenu », combinant l’apparence des grandes motos avec des cyclomoteurs représentations. Comme on le confère présent ce jour-là, « quand sur le marché il y a 125 cm3 appelés scooter, on ne peut considérer ces machines que comme de vraies motos ».