Quelles sont les caractéristiques d’un marché ?

132

Avant de commencer la création d’une entreprise, plusieurs étapes sont essentielles, y compris l’étude de marché et le plan d’affaires. Mais à quoi serait-il ? De quoi est-il composé ? Permet-il de dessiner une CA prévisionnelle ?

Définition

Il s’agit d’un travail de collecte et d’analyse de l’information. Il vise à identifier les caractéristiques d’un marché et à comprendre son fonctionnement. Il peut être situé sur deux plans :

A lire également : Le défibrillateur est-il obligatoire dans les entreprises ?

  • un plan général qui traite des composantes d’un marché existant.
  • un plan d’affaires pour mesurer les chances de succès d’un nouveau produit et le potentiel de ce nouveau marché.

Pour bien comprendre cette étude, il est nécessaire de définir ce qu’est un marché. C’est l’environnement dans lequel l’entreprise opère. C’est le lieu de rencontre entre l’offre et la demande d’un bien ou d’un service. Le marché peut être national, régional, saisonnier, concentré, diffus, voyageur… Chaque type de marché a des caractéristiques spécifiques à identifier afin de être en mesure de réussir.

A quoi sert cette prospection commerciale ?

En tant qu’étape cruciale d’un projet de création d’entreprise, il est le fondement des stratégies commerciales et marketing. L’analyse des informations recueillies caractérise le marché. Ce travail permet au créateur de l’entreprise d’identifier les attentes de ses futurs clients, y compris leurs besoins. Ainsi, son utilité est de réduire le risque d’échec en évitant de chercher à vendre un produit ou un service inutile.

A lire également : Comment bien aménager son bureau professionnel ?

Il aide le créateur de l’entreprise à prendre les mesures nécessaires en fonction de la réalisation de cette prospection afin de s’adapter à un environnement à long terme.

Cela lui permet de faire les bons choix pour le résultat de son projet. Ensuite, nous pouvons effacer une prévision AC. Il servira à rassurer les partenaires financiers sur le succès du produit et donc de l’entreprise.

Cette étude de marché est une grande collection d’informations, selon un questionnaire établi, afin d’identifier les contraintes du marché et les succès obtenus.

Qu’est-ce qu’une étude de marché inclut ?

Il se compose de cinq parties principales :

  1. Le premier se concentre sur définir le marché . A ce stade, il est nécessaire d’identifier précisément le marché et d’en apprendre davantage sur son histoire et son évolution. Il est également nécessaire de se familiariser avec les acteurs présents sur le marché et leur rôle.
  2. Le second est le détermination de la demande c’est-à-dire, le clientèle potentielle . Il est essentiel de l’étudier afin de déterminer l’évolution de la demande en termes de volume et de valeur, sa segmentation (qui achète ?) , le comportement des consommateurs (utilisation de l’achat) et leurs critères d’achat (motivations et obstacles à l’achat, degré d’implication et de préméditation par rapport au produit, critères de choix entre marques). Cette étape consiste également à déterminer le bassin versant.
  3. Le troisième partie est la Offre existante . Il est bon de savoir quels concurrents directs offrent des produits similaires et quels concurrents indirects vendent des produits de remplacement déjà présents sur le marché.
  4. La quatrième information importante concerne fournisseurs . Le créateur de l’entreprise doit trouver des entreprises qui lui permettent de réaliser le produit ou le service qu’il souhaite vendre.
  5. La dernière partie concerne la réglementation. Il est essentiel de bien comprendre les lois, les normes et les lignes directrices.

Comment effectuer une prospection commerciale ?

Les cabinets de conseil rencontrent les consommateurs pour les interroger ou leur proposer un questionnaire en ligne pour déterminer leur comportement de consommation, leur jugement général sur le produit et leurs critères de choix. Pour définir cela, ces cabinets d’experts-conseils ont différents types d’études :

  • le baromètres qui sont des études effectuées périodiquement pour surveiller le marché indicateurs.
  • Le sources du sol  : Il s’agit des ascenseurs de vente, du service après-vente et des réclamations.
  • Le test de marché  : le relevé des achats effectués sur le produit que le créateur souhaite vendre (pour une période déterminée et sur une zone géographique délimitée).
  • Le omnibus  : L’entreprise achète plusieurs questions utiles pour une enquête plus complète.
  • Le panneau  : il permet d’étudier l’évolution du secteur du marché en interrogeant régulièrement le même groupe de personnes

Le lien entre l’étude de marché et le plan d’affaires

Le plan d’affaires est un cas utilisé pour déterminer la rentabilité d’un projet et les besoins financiers.

Il devrait identifier pourquoi, comment et quand le projet deviendra rentable. Il est caractérisé par une immobilisation à moyen et long terme des fonds, un certain risque et une attente de rentabilité.

Le plan d’affaires doit répondre aux questions suivantes : quelle est l’offre ? Quels sont les besoins du client ? Quelles sont les chances de succès ? Avec quels moyens humains et financiers ? Pour quels résultats dans le Cash ?

Il est entendu que cette étude répond à certaines des réponses présentes dans le plan d’affaires. De plus, il est utilisé pour déterminer les CA prévus, qui sont essentiels au calcul de la rentabilité d’un projet.

Comment calculer le chiffre d’affaires prévu ?

Cette étude permet d’estimer une CA prévisionnelle, car grâce à elle l’entrepreneur peut qualifier et quantifier son marché. Il dispose de toutes les informations nécessaires pour effectuer des interprétations et des estimations.

Quatre processus sont à la disposition du créateur de l’entreprise :

  1. la méthode des référentiels  : il s’agit de recueillir des informations sur les antagonistes tels que leur évaluation et de rechercher des statistiques sectorielles. À l’aide de ces éléments, une CA prévisionnelle peut être déterminée par comparaison.
  2. l « intention d’achat  : Les questionnaires servent à estimer la proportion de futurs clients désireux d’acheter le produit. Néanmoins, il est nécessaire de rester vigilant, car une intention d’achat n’est pas un achat réel.
  3. le Méthode objective  : Une fois le marché évalué (bassin versant, marché potentiel…), l’entrepreneur peut déterminer la part de marché qu’il peut prendre aux antagonistes.
  4. le méthode d’essai  : Pour expérimenter la viabilité d’une entreprise, il est possible d’utiliser le portage salarial ou le statut d’auto-entrepreneur. Ainsi, le CA prévu sera estimé sur la base de l’information réelle.

Il est conseillé de combiner au moins trois des méthodes afin d’estimer une AC aussi proche de la réalité. Certains entrepreneurs ne se soucient pas de calculer le CA prévu. Pourtant, cette information est essentielle pour déterminer l’avenir de son entreprise.

Il est c’est pourquoi l’une des étapes essentielles de la création d’entreprises. Il constitue la base du succès d’une entreprise. Il assure sa viabilité en assurant une bonne connaissance du marché et surtout des futurs clients. Une fois cette étude effectuée, il est possible de définir une CA prévisionnelle qui peut être utilisée dans un plan d’affaires.