Comment calculer une retenue sur salaire ?

54

Dans le domaine de la gestion de la paie, le les retenues salariales s’appliquent dans le cas où un employé est absent du travail. Il en résulte une suspension temporaire du contrat de travail et l’employeur ne peut pas payer de salaire, à l’exception d’un arrêt de maladie. Toute absence non valide implique donc une retenue salariale qui doit être indiquée sur la masse salariale et toujours proportionnelle à la durée de l’absence. Mais comment est-il calculé ? Voici 5 méthodes de calcul des retenues sur la paie .

PLAN

A lire en complément : Quelles sont les séries à voir sur Netflix ?

  • L’absentéisme au travail : est-ce une maladie française ?
    • Numéros faciles à tronquer
  • Méthodes de calcul des retenues sur le salaire
    • #1 — La méthode du calendrier de travail réel
    • #2 — La méthode basée sur les jours ouvrables
    • #3 — La méthode du tarif mensuel moyen
    • #4 — La méthode des jours ouvrables
    • #5 — La méthode des jours calendaires

L’absentéisme au travail : est-ce une maladie française ?

Les absences pour maladies répétitives causent des dommages aux entreprises. À ce sujet, les chiffres vont bien et nous font dire et penser n’importe quoi. Il y a très peu de sources officielles valables pour juger le situation de l’absentéisme au travail en France .

Comme l’indique Thierry Rousseau du réseau ANAC T dans une interview pour l’Express, les statistiques estimées à plus de 17 jours par an doivent être prises avec une pince à épiler, car elles représentent la durée prolongée de l’absence et mélange plusieurs types de statistiques.

Lire également : L'art de créer des bijoux uniques

Numéros faciles à tronquer

Le la fraude à l’absence existe belle et bonne, mais ce n’est pas si commun que nous voudrions le penser. Les obligations des employés et les conventions collectives doivent être analysées pour évaluer les limites de leurs postes. Si vous avez des doutes sur la sincérité de vos équipes, il est approprié d’effectuer un contrôle médical avec l’aide d’un expert comme verilor.fr.

Enfin, il faut se rappeler que le département des ressources humaines est en mesure de mettre en place des tableaux de bord , pour comprendre l’impact et le contexte de l’utilisation répétée des absences de certains types d’employés.

Absence du travail : est-ce dû à un climat social détérioré ? Est-ce dû à une mauvaise gestion du stress ou au surmenage ?

Méthodes de calcul des retenues sur la paie

En tout état de cause, le comptable nouvellement recruté doit être en mesure de gérer la masse salariale des employés sans avoir de la sueur froide. Voici certaines méthodes de calcul des retenues sur la paie pour vous aider à gérer ces situations imprévues quotidiennes de la meilleure façon possible.

#1 — La méthode de l’horaire de travail réel

C’est le seule méthode de calcul retenue sur salaire validée par la Cour de cassation conformément à l’accord du 10 juillet 1970 sur les versements mensuels et à l’article L132-1 du Code du travail. Il s’agit du rapport entre les salaires mensuels et le nombre d’heures effectivement travaillées au cours du mois concerné par l’absence. Ensuite, le résultat est de se multiplier avec le nombre d’heures d’absence.

Par exemple, un employé reçoit 2 000 euros par mois, avec un travail hebdomadaire de 35 heures réparti comme suit :

  • Du lundi au jeudi : 7h30 par jour ;
  • Vendredi : 5 h

En juin 2019, cet employé est absent le lundi, mardi et vendredi, soit un total de 20 heures d’absence. L’horaire mensuel est 35h*4 = 140 h. La retenue mensuelle sur le salaire sera : 2 000*20/140 = 285.71€. Et la retenue horaire est 285,71/20 = 14.28€.

Le calcul est toujours effectué sur le calendrier mensuel réel. Ainsi, la valeur de la retenue par heure d’absence peut varier d’un mois à l’autre.

#2 — La méthode basée sur les jours ouvrables

Le méthode des jours ouvrables est similaire à la méthode de planification travail réel. Cependant, elle ne permet pas d’avoir un calcul précis , si l’employé n’est absent que quelques heures en une journée.

Cette méthode est basée sur le nombre réel de jours ouvrables . Pour calculer les retenues sur la paie, le salaire mensuel brut est multiplié par le nombre de jours (et non d’heures) d’absence. Ensuite, le résultat est divisé par le nombre réel de jours ouvrables existant dans le mois d’absence. Il convient de noter que les jours fériés sont inclus dans le calcul, en tant que jours ouvrables.

#3 — La moyenne méthode du calendrier mensuel

Une méthode assez simple qui repose sur un nombre constant d’heures de travail mensuelles, quels que soient les jours, les heures travaillées ou le mois en question.

Il s’agit donc de diviser le salaire mensuel par ce nombre constant afin d’obtenir un taux horaire moyen. Ensuite, nous multiplions ce taux par le nombre d’heures d’absence.

Par exemple, si notre employé à 2 000 euros mensuels travaillant 150 heures par mois, est absent 20 heures en juillet 2019, le calcul des retenues salariales sera : 2000/150 * 20 = 266,66€

#4 — La méthode des jours ouvrables

Pour trouver le montant à retenir, le salaire mensuel brut multiplie par le nombre de jours d’absence. Et nous divisons le nombre obtenu par le nombre de jours ouvrables dans le mois concerné par les absences. Ne pas oublier d’inclure les jours fériés tels que travaillés dans le calcul.

Appliquer l’exemple de l’employé payé 2.000 euros bruts. Voici le calcul prélevé sur le salaire pour 3 jours d’absence en septembre 2019, qui a 25 jours ouvrables : 2000 * 3/25 = 240€

#5 — La méthode des jours calendaires

Pour calculer les retenues sur la paie sont les suivantes :

  • multiplier le salaire mensuel brut par le nombre de jours d’absence en fonction des jours civils ;
  • diviser tout par le nombre de jours civils dans le mois d’absence.
  • Inclure aussi les jours fériés.

Si l’on considère la moyenne mensuelle, cela correspond au calcul quotidien des prestations de sécurité sociale.

SOURCES & ANNEXES :

Article autour des chiffres sur l’absentéisme au travail : company.lexpress.fr/rh-management/management/absenteisme-absenteisme-à prendre avec-pince