Comment ouvrir un magasin CBD en France ?

136

La chasse aux sorcières continue contre les magasins de cannabis légers et il est vraiment difficile de subir des contrôles et des excès de zèle (parfois plus comme un abus de pouvoir) de la part des forces de l’ordre. Nous avons décidé de donner quelques conseils pour nous assurer que nous sommes un vendeur de cannabis standard , que nous offrons des produits sûrs et de qualité aux clients et que nous évitons l’attention autant que possible des représentants indésirables de la loi.

Ces conseils doivent être évalués comme de bonnes règles selon lesquelles un magasin vendant du cannabis légal doit toujours rester actif même sans menace continue de contrôle. Parce que les réglementations fondamentales doivent être respectées afin d’assurer leur propre sécurité et celle de leurs clients, disons qu’elles ont parfois été faites par des personnes qui semblent ne pas savoir de quoi ils parlent ou qu’elles n’ont l’intention de le faire. insistez autant que possible sur un exposant… mais les choses se passent actuellement comme ça et, qui ne veut pas mettre en œuvre un comportement criminel, doit respecter cette situation, puis se battre avec des moyens juridiques pour améliorer la chose.

A lire en complément : En quoi la mousse à mémoire de forme constitue la meilleure option pour votre sommeil ?

Nous commerçants qui traitent des produits du cannabis et du chanvre ne sommes pas des criminels, malgré ce que la plupart des politiciens veulent croire . Par conséquent, en respectant les règles, nous nous assurons de tout faire correctement, d’endiguer autant que possible les critiques et de maintenir notre crédibilité élevée. N’oubliez pas que seuls les criminels craignent la loi !

Voici les précautions que vous devrez toujours garder à l’esprit pour vous assurer que votre magasin de cannabis léger est en sécurité légalement.

Lire également : Les bienfaits du yoga sur le sommeil

Contrôle des produits

Le premier mot clé et votre cheval de travail en tant que marchand de cannabis léger doivent toujours contrôler les produits que vous mettez en vente et que vous gardez dans votre magasin. En termes simples, vous êtes responsable de la sélection et de la proposition de produits conformément à la loi. Votre travail consiste à lire les étiquettes et les certifications, à vérifier que tout est à jour, à toujours être à jour sur n’importe quel modifications du législateur (suivant uniquement des canaux fiables) et surtout jamais, ne mettent jamais en vente des articles non traçables. Vos fournisseurs doivent vous fournir une analyse des produits conformément à la loi et vous fournir un compte rendu précis du contenu et de ses caractéristiques (déclaration de semences, étiquette originale des semences, niveaux de cannabinoïdes…), vous devrez exiger et maintenir ce type de déclaration de conformité certifiée par le fabricant. avec beaucoup d’engagement, afin de rendre toute la documentation utilisable pour ceux qui l’utilisent demandent des vérifications.

Tous étiquetés et emballés

Après avoir vérifié que les produits à vendre sont certifiés légitimes, il vous incombera de vous assurer qu’ils sont toujours stockés dans le magasin de la manière appropriée , c’est-à-dire à l’intérieur de l’emballage d’origine étiqueté.

Tout ce que vous vendez doit être stocké emballé (dans un emballage non manipulable) et avec une étiquette connexe… évitez toujours de garder les produits en vrac, non traçables et identifiables dans le magasin, car il vous sera évidemment impossible de prouver que le matériau en question respecte les paramètres légaux. De même, nous vous recommandons d’exhorter vos clients à ouvrir le cannabis acheté uniquement en dehors de votre magasin et à conserver le reçu pour l’achat du produit.

Soyez professionnel dans la vente

La première chose à souligner est que les ventes doivent évidemment toujours être effectuées conformément à la réglementation fiscale, comme tous les commerçants en circulation devraient le faire. Dans le cas spécifique des détaillants de cannabis, il est utilisé pour assurer la sécurité et la sécurité du client. Ensuite, il y a un autre aspect important, le client auquel nous vendons les produits interdits à des enfants de moins de 18 ans doit réellement être majeur, et il incombe aux vendeurs de s’en assurer. Notre conseil dépassionné est, à moins que l’âge du sujet ne soit évident, de toujours demander des documents avant de faire la vente. Il peut également être important de mettre en réserve une pancarte qui réitère l’interdiction des ventes aux mineurs.

Un autre aspect fondamental est celui de la communication avec les clients : n’oubliez pas qu’actuellement en Italie, il n’est pas légal de consommer des inflorescences à des fins récréatives. Il serait donc contraire à la loi de suggérer de fumer, d’inhaler, d’ingérer (etc.) des inflorescences qui sont actuellement vendus comme objets de collection ou par exemple désodorisant. En se rappelant que ce type de produit n’est pas destiné à la consommation alimentaire ou thérapeutique, vous n’aurez donc pas à donner de directives. sur le sujet des clients. De même, vous ne pourrez pas parler des effets curatifs de l’huile ou des extraits de CBD, du moins tant qu’il ne sera pas reconnu légalement comme un supplément aux propriétés bénéfiques. Ce que vous pouvez faire, par exemple, c’est de demander aux gens de faire des recherches en ligne sur des sites fiables, d’étudier les utilisations dans les différents pays où le produit a été légalisé ou de lire les rapports d’études scientifiques publiés dans des revues médicales internationales. Mais les conseils d’utilisation spécifiques n’auront pas à commencer par vous.

Soyez collaboratif lorsque le contrôle arrive

En cas d’inspection, sachez que les forces de l’ordre ont le droit de vous rendre visite, d’être collaboratif et surtout de fournir toute la documentation dont vous avez besoin. Pour rendre ce moment aussi indolore que possible, gardez ce matériau proprement et précisément, donnez une meilleure impression et vous serez en mesure de répondre en toute confiance et rapidement aux questions qui vous seront posées. Un autre conseil est de ne jamais s’approcher de manière hostile envers ceux qui effectuent les contrôles , mais en même temps d’avoir clairement ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire (il existe des associations pour cela). Type de métier qui peut vous guider et collaborer avec des avocats experts dans le domaine). Vous n’êtes pas des criminels, mais des citoyens et des commerçants qui ont le droit d’être respectés, comme tous les autres marchands.

Où se fournir pour sa boutique de CBD ?

Si vous désirez mettre toutes les chances de votre côté et avoir un chiffre d’affaires à la hauteur de vos espérances, vous ne devez pas négliger la phase d’achat des produits. En effet, vous devrez trouver le juste milieu entre la qualité et le prix. De votre côté, vous avez tout intérêt à acheter au plus bas, afin de pouvoir le revendre à un prix vous permettant la meilleure plus-value. Maintenant, cela ne doit pas être aux dépens de la qualité et de la diversité des produits. Une clientèle qui n’est pas satisfaite est aussi une clientèle qui ne reviendra pas et qui risque de vous faire de la mauvaise publicité.

Voilà pourquoi, nous vous recommandons de vous rendre sur ce site spécialiste de la vente de produits de CBD en grande quantité. Ce grossiste vous permettra d’acheter pour votre boutique :

  • des fleurs de CBD
  • de la résine et des vaporisateurs
  • des huiles de CBD
  • des eliquides et des vapes pen

Évidemment, tous les produits répondront à la législation, avec un taux de THC inférieur à 0,2 %. Des contrôles sont donc effectués et vous recevrez les certificats d’analyse pour le prouver.