Comment fonctionnent les portiques antivol ?

158

Le rôle principal des portiques avec antivol, c’est de détecter les badges antivol. Ce système très ingénieux a été mis en place pour lutter contre les vols à l’étalage. Lorsqu’un individu traverse l’espace entre les portiques avec un objet porteur d’une étiquette antivol non désactivé ou non détaché ou porteur d’un badge antivol, un signal sonore ou lumineux se déclenche pour alerter le personnel. Aujourd’hui, des centaines et des centaines de magasins sont équipés de ce système. Cet article est là pour vous en dire plus sur le fonctionnement des portiques antivol.

Comment ça marche ?

Les systèmes antivol sont mis en place grâce à l’induction électromagnétique. Pour les réaliser, il faut utiliser des ondes électromagnétiques et des ondes radio. Leur fréquence se mesure en mégahertz. Généralement, la fréquence des badges antivol est de 8,2 mégahertz. Une antenne équipée d’un circuit électrique est nécessaire pour faire émettre une radio-fréquence. Les portiques avec antivol fonctionnent en duo. Il faut que l’un soit équipé d’une antenne émettrice et que l’autre se charge de la détection du rayonnement émis par l’autre antenne. Le déclenchement de l’alarme se produit uniquement lorsque la fréquence de résonance du badge antivol modifie le champ électromagnétique.

A lire aussi : Quels sont les effets néfastes de l'extraction du sable ?

Quatre technologies pour les portiques antivol

Lorsqu’on conçoit un système antivol, il faut obligatoirement utiliser une des quatre technologies antivol qui existent : la radiofréquence, l’acousto-magnétique, la radio-identification et l’électromagnétique. La technologie la plus performante que l’on retrouve sur le marché est la technologie acousto-magnétique. Les badges antivol ou étiquettes antivol que l’on retrouve sur les systèmes de portique antivol acousto-magnétique sont équipés de la même technologie. Ce type de portique permet de sécuriser de très grandes surfaces. On le retrouve le plus souvent dans les pharmacies, les supermarchés et les opticiens. La technologie radio-fréquence fonctionne grâce à un circuit implémenter au niveau du champ de portique antivol. La plupart des portique antivol radio-fréquence sont des mono-antennes. Cela signifie qu’ils jouent à la fois le rôle de récepteur et d’émetteur. L’inconvénient majeur de ce type de portique c’est le fait qu’il ne traverse pas les liquides. Les boutiques qui vendent des produits liquides ne doivent pas s’équiper de ce type de système. La technologie électro-magnétique est celle qu’on utilise le moins. Pourtant elle est très utile. Son seul inconvénient c’est qu’il peut interagir avec les anciens pacemakers. La technologie RFID est très efficace mais aussi très coûteux. Cependant, c’est la seule qui permet pour le moment d’identifier les numéros de séries présents sur les étiquettes antivol.

A voir aussi : Quelles sont les principales ressources naturelles de la Suède ?